retraite

Les périodes durant lesquelles une personne a bénéficié du RSA ou de l'ex-RMI ne sont pas pris en compte dans le calcul des cotisations retraite. Elles ne permettent en aucun cas d'obtenir des droits à l'assurance vieillesse.

A l'inverse, les périodes de chômage peuvent être prises en compte dans le calcul des cotisations à une caisse de retraite, notamment sous condition de durée d'indemnisation.

Ainsi, 50 jours de chômage indemnisés permettent de valider un trimestre de retraite, dans la limite de 4 trimestres par an.

Les périodes de chômage non indemnisés avant le 1er janvier 1980 permettent de valider des trimestres à l'assurance vieillesse, dans le même cadre que les périodes de chômage indemnisés aujourd'hui, soit dans la limite de 4 trimestres par an.

En revanche, passé cette date, les périodes de chômage non indemnisés donnent des droits différents à la validation de trimestres à l'assurance vieillesse selon que vous ayez ou non été indemnisé.

Dans le cas où vous n'avez jamais été indemnisé, les trimestres de chômage peuvent être à l'assurance vieillesse dans la limite d'une année.

Dans le cas où vous avez cessé d'être indemnisé, les périodes de chômage peuvent être validées dans la limite d'une année et de 5 année si vous avez plus de 55 ans et que vous avez cotisé pendant un minimum de 20 ans à un régime de retraite.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir