retraite

 

Les anciens combattants ont la possibilité de bénéficier d'une retraite mutualiste du combattant. Il faut pour cela être titulaire de la carte du combattant et être ancien prisonnier de guerre ou ancien combattant. 
 
La retraite mutualiste du combattant fonctionne selon un système de cotisation qui dure de quatre à dix ans. A la clé, une pension de retraite sous forme de rente viagère versée par l'Etat attend ces soldats en mission à l'étranger, orphelins ou veuves de combattants défunts.
 
L'argent versé sur la retraite mutualiste du combattant n'est disponible qu'à l'âge de 50 ans, après un minimum de quatre ans de cotisation. 
 
Les versements sont totalement exonérés de l'impôt sur le revenu, dans la limite du plafond des pensions imposables. De même que les pensions de retraite mutualiste du combattant ne sont pas soumises aux prélèvements sociaux. 
 
De plus, la retraite mutualiste du combattant permet de transmettre son capital accumulé sans droit de succession dans le cadre d'un traitement de faveur du régime fiscal de l'assurance-vie. 
 
Plusieurs options sont possibles, selon l'organisme auquel vous souscrivez (réversion, avec capital, hors capital).
 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir