retraite

Pour qu'un auto-entrepreneur valide un trimestre de retraite, il est dorénavant nécessaire qu'il réalise un chiffre d'affaires minimum. 
Ce seuil de cotisation varie en fonction du secteur dans lequel s'exerce l'auto-entrepreneur.
 
On distingue : 
  • L'activité de vente, dont le seuil de cotisation est de l'ordre de 6207 euros pour valider un trimestre, soit 24 828 euros annuels pour valider 4 trimestres. 
  • L'activité de service soumise aux BIC (bénéfices industriels et commerciaux) dont le seuil de cotisation est de l'ordre de 3600 euros pour valider un trimestre, soit 14 400 euros annuels pour valider 4 trimestres. 
  • L'activité de service soumise aux BNC (bénéfices non commerciaux) dont le seuil de cotisation est de l'ordre de 2728 euros pour valider un trimestre, soit 10 909 euros annuels pour valider 4 trimestres.
 
Si vous cumulez salariat et auto-entrepreneuriat, vous ne pourrez en aucun cas cotiser plus que les 4 trimestres nécessaires. 
Si vous êtes principalement auto-entrepreneur, vous devrez cotiser à la CIPAV dans le cas où vous exercez une profession libérale ou au RSI dans le cas où vous êtes artisan ou commerçant. 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir