retraite

 

En 2050, l'espérance de vie à la naissance était de 63,4 ans pour un homme et de 69,2 ans pour une femme. Aujourd'hui, elle est de 79 ans chez les hommes et de 84,2 ans chez les femmes. Elle tend à croître dans les prochaines décennies pour atteindre en 2040, 82, 7 ans chez les hommes et 89,7 ans chez les femmes. 
 
De même que la part des personnes âgées de 60 ans et plus sur la population totale, qui est de 23% aujourd'hui passera la barre des 30% d'ici 2040. La part des adultes de 20 à 59 ans diminuera légèrement, de 55 ans actuellement à 48% en 2040.
Ce vieillissement de la population s'explique par l'effectif croissant des papy-boomer issus du baby-boom s'étendant de 1945 à 1975.
Ce phénomène inquiétant notamment sur le point du financement du système de retraites en France va tendre à augmenter fortement le ratio de dépendance démographique dans les deux prochaines décennies. Ce ratio, rapport entre la population active et les inactifs de moins de 20 ans ou 60 ans et plus, pourra atteindre 8/10 d'ici 2030 dans les pays européens les plus vieillissants (Italie, Espagne, France...). On lit ici que 8 inactifs dépendent de 10 actifs.
 
Le système de répartition des retraites en France sera d'ici là très largement remis en question, voir modifié, quand on aura atteint, en 2020, le ratio d'1,5 cotisant pour le financement d'1 retraite. Ce rapport est actuellement de 1,8 cotisants pour 1 retraité. Il continuera légèrement à diminuer pour atteindre 1 cotisant pour 1 retraité d'ici 2035 si aucune mesure n'est mise en place pour réformer le système par répartition. 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir