retraite

 

En principe, les pensions, rentes et rémunérations d'un non résident ou expatrié ne sont imposables que dans l'Etat dans lequel se situe la caisse ou l'organisme émetteur, en d'autres  termes une retenue à la source s'effectue. 
 
Cependant pour les retraités expatriés au Maghreb une dérogation au principe d'imposition stipule que les revenus, rentes ou pensions de retraites versés sont imposables uniquement dans le pays de résidence.
Ce dispositif est un véritable moyen d'attraction pour les retraités expatriés au Maroc ou en Tunisie considérés comme des paradis fiscaux. 
Par exemple, un retraité expatrié au Maroc verra sa pension de retraite imposable par l'Etat marocain. Il bénéficiera d'avantages fiscaux non négligeables.
 
 
Les retraités français domiciliés fiscalement à l'étranger mais qui bénéficient d'une couverture d'assurance maladie en France ne doivent pas acquitter la contribution sociale générale (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS). Cependant, leurs pensions de retraite de base sont imposables à hauteur de 3,2%  et leurs pensions complémentaires et supplémentaires à hauteur de 4,2%. Un taux différent s'applique sur les retraites de base des exploitants agricoles à hauteur de 2,2% et des indépendants à hauteur de 2,8%.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir