retraite

Pour préparer sereinement sa retraite, vous avez le choix entre plusieurs produits d’épargnes retraite, dont l’assurance-vie peut faire partie. L’assurance-vie est un contrat dans lequel le souscripteur verse des cotisations de manière mensuelle, trimestrielle ou semestrielle dans le but de se constituer un capital supplémentaire pour sa retraite.

Pendant la durée de vie du contrat, l’épargne versée sur une assurance-vie génère des intérêts ou produits.

L’échéance d’un contrat d’assurance-vie est de 8 ans est celle-ci est imposable au titre des prélèvements sociaux.  A l’échéance du contrat, le capital cotisé et ses produits sont reversés à l’adhérent si il est vivant ou à un bénéficiaire, désigné par l’adhérent si il est décédé.

La liquidation en cas de survie de l’assuré peut s’effectuer sous forme de rente viagère, en capital (en un versement unique), en retraits  progressifs ou encore sous forme de sortie fractionnée entre capital et rente viagère. Selon l’âge auquel vous liquidez votre assurance-vie, un pourcentage du capital reversé est imposable.

Ainsi, pour une sortie à 70 ans sous forme de rente, 30% du montant total sera imposé.

La succession en cas de décès de l’assuré est exonérée d’impôts dans la limite de 152 000€ pour les versements effectués par l’assuré avant ses 70 ans et dans la limite de 30 500€ des versements qu’il a effectué après l’âge de 70 ans. Au-delà de ces sommes, la succession est imposable à hauteur de 20%.

L’assurance-vie peut être souscrite comme une garantie de sécurité pour  la retraite, ou un futur investissement immobilier par exemple.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir