retraite

Le montant de votre rente viagère obtenue à l’âge de la retraite grâce à la souscription à un PERP est calculé selon trois facteurs :

Le montant du capital, le sexe du souscripteur et l’âge du souscripteur sont retenus.

 

L’espérance de vie des femmes étant plus élevée, la capitalisation nécessaire à leur rente viagère sera toujours supérieure à celle que doivent réunir les hommes.

En 2012, pour une rente mensuelle brute de 300 euros versable à 65 ans, il fallait réunir un capital de 87 000 € pour un homme et de 100 000€ pour une femme.

 

Le montant de ces rentes est calculé en fonction d’un taux de conversion. Le taux de conversion des rentes se mesure en fonction de l’espérance de vie de l’individu mais également en fonction d’une table de mortalité établie par l’INSEE. Ce taux de mortalité diffère selon l’âge du souscripteur lorsqu’il demande de liquider sa rente.

 

Par exemple, l’espérance de vie du demandeur de 68 ans est logiquement moins longue que l’espérance de vie de celui de 62 ans.

 

Il faut savoir que l’établissement auquel vous souscrivez votre PERP est dans l’obligation de vous transmettre, chaque année, une estimation de la rente viagère que vous percevrez lors de votre demande de rente.

 

Une rente est revalorisée chaque année car la majorité des versements à l’assureur sont placés selon les conditions du PERP (gestion libre et gestion sécurisée) qui stipulent un placement boursier, sur des supports boursiers (SICAV, fonds de placements), à taux d’intérêt ou à perte de valeur boursière.

Dans le cas où le placement génère des bénéfices, les rentes seront affectées d’un taux technique en guise de provision sur les futurs placements boursiers.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir