retraite

 

Crée par la loi du 21 août 2003, le plan d’épargne retraite populaire (PERP) est un plan d’épargne qui permet à son souscripteur d’obtenir un revenu supplémentaire à l’âge de la retraite. Le versement du PERP s’effectue sous plusieurs formes dès 62 ans, où avant si vous avez la possibilité de liquider votre de base. Le capital souscrit au PERP tout au long de la carrière de l’épargnant est converti en rentes qui lui sont redistribuées dès l’âge de liquidation de sa pension de sa retraite jusqu’à son décès.  

Les sommes versées sur le capital d’un PERP présentent l’avantage d’être déductible des revenus imposables.

Le PERP est accessible à toute personne majeure et de moins de 65 ans, qu’ils aient une activité professionnelle ou non.

Un contrat PERP a un coût. On distingue trois types de frais : les frais de gestion, les frais d’entrée et les frais d’arrérages.

Les frais de gestion sont déduits chaque année du montant épargné. Ils sont de l’ordre de 0,5 à 1% du montant total des sommes placées. Les frais d’entrée sont de l’ordre de 3% à 5% du montant placé et sont prélevés sur chaque montant placé. Enfin, les frais d’arrérages sont de l’ordre de 0% à 4%  du montant reversé sous forme de rente à l’épargnant retraité. Cette taxe supplémentaire est donc facultative selon l’établissement choisi.

Un versement minimum est requis selon les établissements qui proposent un plan d’épargne retraite. Celui-ci varie de 50€ à 1500€. Cependant, selon le contrat souscrit, vous devrez alimenter votre PERP constamment en fonction d’une période définie préalablement.

Le montant investi dans la souscription d’un PERP est sans limite.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir