retraite

La retraite des femmes est inférieure à celle des hommes d’environ 40%. Les congés maternité, le cumul d’activités à temps partiel ou encore l’exercice de postes à moindre responsabilité en moyenne que les hommes, en sont à l’origine.

 

L’étalement de la durée prise en compte dans le calcul du salaire de référence, des dix aux vingt-cinq meilleures années défavorise les femmes qui ont en moyenne une carrière plus entrecoupée que les hommes (naissance d’un enfant, emplois à temps partiel, activité domestique dominante…).

 

La règle des 200 heures de travail par trimestre, rémunérés au Smic,  pour valider un trimestre est également une cause de cette écart, défavorisant les activités à temps partiel.

 

Pour les activités à temps partiels, les conséquences sur la  pension de base de la retraite sont désastreuses. Dans le cas où l’assuré n’a pas validé le nombre de trimestres nécessaires, son taux de retraite de base diminue très rapidement. Fixé à 50% du salaire moyen de référence, le taux de retraite du régime de base diminue de 1,25% par trimestre manquant. Beaucoup comptabilisent un total de 20 trimestres manquants, soit le taux minimum de retraite de 25%, en majorité chez les femmes.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir