retraite

{shadowboxwtw2}Retraite loi Madelin des artisans{/shadowboxwtw2}

En France, les régimes de retraite des salariés, cadres et non-cadres doivent obligatoirement s’associer à deux régimes : le régime général de sécurité sociale ainsi que le régime complémentaire. Le système Français s’appuie sur un système de répartition, autrement dit, les cotisations des personnes actives servent à payer les pensions des retraités actuels.

Depuis le 1er juillet 2006, le Régime Social des Indépendants se compose de nombreux régimes : la retraite des commerçants et industriels (ORGANIC), les régimes assurance maladie des indépendants (AMPI) et la retraite des artisans (AVA).

Le Régime Social des Indépendants concerne les indépendants de l’artisanat, de l’industrie, du commerce, des services ainsi qu’une poignée de profession comme les directeurs d’établissement d’enseignement privé, les exploitants auto-école, etc.

Le nombre de cotisants s’élève à 1.915.488 et le nombre de retraités est de 2.043.810. Concernant la retraite des artisans, et plus particulièrement la retraite complémentaire, dans l’année 2010, on a 7,2 % du revenu professionnel, dans la limite du plafond RCO et 7,6 % du revenu professionnel dans la limite de 4  fois le plafond de la sécurité sociale. 

Depuis août 2004, il est nécessaire de comptabiliser une retraite complémentaire en points en plus de la retraite de base. D’après plusieurs estimations publiées sur la toile, la retraite d’un artisan ne dépasse que très rarement les 50% de la moyenne des 15 dernières années d’activité.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir