retraite

{shadowboxwtw2}Retraite loi Madelin et professions libérales{/shadowboxwtw2}

Avant la réforme d’août 2003 concernant le régime de retraite des professions libérales, il existait un certain nombre de régime de retraite et de prévoyance obligatoire et facultatif.

Ces différents régimes de retraite se différencient selon la profession exercée.

Il est nécessaire de signaler que la création du RSI (régime sociale indépendant) à fortement simplifié les choses.

La réforme d’août 2003  simplifie le régime de retraite des professions libérales, à l’aide de deux mesures :

  •          Si un professionnel libéral à cotisé pendant au moins 40 ans, l’âge de son départ à la retraite est ramené à 60 ans.
  •          Concernant les régimes de base, une cotisation proportionnelle unique déterminée en fonction des revenus professionnels est mise en place.

Les régimes complémentaires historiques viennent complétés ce régime de retraite par points, en revanche, ils varient en fonction de la section professionnelle. Il est nécessaire de préciser que les régimes complémentaires historiques n’ont pas été affectés par les modifications de la Loi d’août 2003.

Depuis l’année 2009, afin de prétendre à l’obtention d’une retraite sans abattement, la durée de cotisations nécessaire s’allonge légèrement. En revanche, cet allongement de la durée de cotisations n’est pas valable pour tout le monde.

En effet, les personnes nées avant 1948 ou dans l’année 1948, conservent leur durée de cotisation (160 trimestres).

Les changements principaux sont effectués pour les personnes nées en :

- 1949 : il leur faut avoir cotisé au moins 161 trimestres.

- 1950 : 162 trimestres.

- 1951 : 163 trimestres.

- 1952 : 164 trimestres.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir