retraite

{shadowboxwtw2}la retraite des médecins{/shadowboxwtw2}

Les médecins présentent un cas particulier, parce qu’ils peuvent exercer à titre libéral, ou en tant que salarié ou au sein de la fonction publique hospitalière. Que peut-on dire sur la retraite des médecins ? C’est ce que nous allons traiter ici : la retraite des médecins.

Le médecin exerçant à titre libéral relève du régime des professions libérales géré par la Caisse Autonome de retraite des médecins français (CARMF). Cette caisse est une section professionnelle de la Caisse Nationale d'assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL). Le médecin exerçant à titre libéral bénéficie du régime de base, commun à celui des autres professions relevant de la CNAVPL, en plus d'un régime complémentaire obligatoire spécifique à sa profession. Toutefois, les médecins conventionnés sont soumis à un régime supplémentaire obligatoire.

Qu'en est-il pour les médecins libéraux ? Voyons ce que l'on peut dire sur la retraite des médecins libéraux, le calcul et le départ à la retraite, le bilan, etc. Le médecin et chirurgien libéral qui règle ses cotisations obligatoires auprès de la Caisse autonome des Médecins de France aura une pension de retraite composée d’une retraite de base CNAVPL, d’une retraite complémentaire CARMF et d’un régime supplémentaire des médecins si vous êtes conventionné, ASV.

L’externat, l’internat et le clinicat donnent droit à l’attribution de trimestres d’assurance qui vont entrer dans le calcul de la retraite tous régimes confondus, si celles-ci ont été rémunérées avec prélèvements de cotisations de Sécurité sociale (depuis 1964) ou ont fait l’objet d’un rachat de trimestres au titre d’années incomplètes. Parce que ces activités (L’externat, l’internat et le clinicat) sont des activités médicales salariées et relèvent du régime général de la sécurité sociale. Ces trimestres viendront s’ajouter à ceux obtenus dans le régime de Base de la CARMF, à condition de ne pouvoir valider qu’au maximum 4 trimestres par an. C’est à la Sécurité sociale que sera donc adressée la demande de pension pour la retraite médecin, il serait judicieux pour un médecin de garder ses attestations d’employeurs pour justifier des périodes manquantes sur son relevé de carrière.

comparer meilleure prevoyance madelin


{module [110]}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir