retraite

{shadowboxwtw2}La Retraite Fonctionnaire{/shadowboxwtw2}

La réforme du minimum des pensions donne le droit à une pension de la fonction publique dès deux ans de service. Elle permet également de reculer toutes les bornes d’âge de deux ans. La retraite fonctionnaire a été ajustée sur la retraite des salariés. La retraite fonctionnaire subit désormais les modifications imposées par la réforme des retraites. Ainsi, les fonctionnaires se voient contraints de travailler plus longtemps pour obtenir une retraite sans abattements, particulièrement ceux nés à compter de 1949.

Pour avoir droit à une retraite fonctionnaire, le salarié doit avoir au moins 15 années de services effectifs, sauf en cas d’invalidité. Une activité plus courte lui donnera droit à la retraite de base des salariés et à une complémentaire versée par l’Ircantec. Après, il doit justifier qu'il a l’âge minimum, qui est l’année d’ouverture de droit. Celui-ci varie en fonction de l’emploi qu’il a occupé, cet âge est de 60 ans pour les sédentaires, 55 ans pour ceux qui ont occupé au moins pendant 15 ans un emploi classé dans la catégorie active. En plus de cela, il doit cesser son activité de fonctionnaire et être radié des cadres de l’administration. 

Désormais, le travailleur de la fonction publique doit avoir accompli au moins deux années de service effectif, au lieu de 15 ans, pour avoir droit à une retraite fonctionnaire. Pour les fonctionnaires en invalidité qui cessent de relever de la fonction publique et qui sont radiés des cadres, la durée minimale de service ne leur est pas exigée. Les années de service effectif sont les périodes d’activité à temps plein et à temps partiel. Ne sont pas considérées comme des années de service, les années de bonification, notamment pour enfant. Le fonctionnaire doit donc cesser toute activité dans la fonction publique et se faire radier des cadres de l’administration.

 

comparer meilleure prevoyance madelin


{module [110]}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir