loi madelin

{shadowboxwtw2}La retraite loi Madelin{/shadowboxwtw2}
Pour prétendre à une retraite le travailleur doit avoir, avant tout, suffisamment cotisé. La cotisation revient à verser des sommes d’argent pour la retraite.

La pension retraite est calculée en fonction de la cotisation pour la retraite. Le travailleur doit se constituer un complément de retraite dans le but de compléter les pensions des régimes obligatoires.

 

Le contrat retraite loi Madelin, destiné aux travailleur non salariés (TNS), a comme objectif l’obtention d’une rente viagère lors de la retraite et cela grâce à l’effort d’épargne effectué. Mis à part quatre exceptions prévues par la loi, permettant le rachat social Madelin, les sommes versées ainsi que la valeur de capitalisation du contrat Madelin ne sont pas disponible avant l’âge de la retraite.

Comme la complémentaire retraite loi Madelin impose une continuité dans les versements, le travailleur indépendant doit respecter certaines règles précises pour ses cotisations sur les contrats de retraite loi madelin.

Celui-ci s’engage sur une cotisation annuelle jusqu’à la liquidation de son contrat retraite loi madelin. La cotisation est indexée sur le plafond annuel de la sécurité sociale (PASS), et elle correspond à un minimum de versement obligatoire qui est soit fixée à la signature du contrat, soit librement.

Il est possible d’effectuer des versements complémentaires de cotisations annuelles, celles-ci sont plafonnées à 10 fois la cotisation plancher. Aussi, dans la retraite loi Madelin, il y a la possibilité de racheter des années de retraite, aussi ces rachats doivent être continus.

comparer meilleure prevoyance madelin


{module [110]}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir