assurance vie

Un contrat d'assurance permet de placer des capitaux sans limitation et bénéficiant d'avantages fiscaux. Ce placement est sans aucun doute, le placement préféré des épargnants en France. 
 
 
L'assurance-vie enregistre une collecte nette de plus de 3,8 milliards d'euros en janvier 2013. Ce montant correspond à la différence entre les versements et les retraits des souscripteurs sur l'assurance-vie, soit 13 milliards de cotisation contrat 9,2 milliards de retrait.
 
 
L'atout principal de l'assurance-vie est donc sa fiscalité :
 
 
-pour un contrat de un à quatre ans les intérêts du contrat seront taxés à hauteur de 35% ;
 
-un contrat entre quatre et huit ans, les intérêts seront taxés à 15% ;
 
-et enfin un contrat de plus de 8 ans sera taxé à 7,5% seulement, après l'abattement prévu par la loi, de 4 600 euros par an pour une personne seule et 9 200 euros pour un couple marié.
 
 
Le droit de succession :
 
 
-les capitaux placés avant les 70 ans de l'assuré sur le contrat d'assurance-vie, sont exonérés de droit de succession à hauteur de 152 500  euros par bénéficiaire ;
 
-quand le montant dépasse 152 500 euros, les capitaux seront taxés à hauteur de 20% ;
 
-un taux bien plus bas que le taux des successions.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir