assurance vie

Selon les premiers assureurs « l’assurance ne s’achète pas, elle se vend ». C’est aujourd’hui juste, et cela mène a se poser la question de l’indépendance des organisations sur la distribution de leurs conventions. Une grande partie d’entre elles ne contrôlent pas les diffusions gérées par la compagnie responsable. Le danger est que l’assureur peut entraver la distribution de cette convention en cas de heurt avec l’association.

 

 

L’unique qui marque la différence est Assac-Fapes qui assure elle-même la diffusion de ses conventions par le biais d’une société de courtage (Fapès Diffusion) qui est la propriété totale  de l’association et  qui ne représente pas un  enjeu pour les leaders. Rien à voir avec le deal  fait par Afer depuis quelques années dans lequel les initiateurs reçoivent un dividende sur la vente; ce qui leur vaudra une sanction pour dole. L’appel interjeté est entrain d’être examiner par la cour européenne de justice.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir