assurance vie

La tendance à l’essoufflement de la collecte de l’assurance-vie depuis le début de l’année 2013 donne l’impression d’un début de normalisation. Cela se produit après trois mois (Janvier, février et mars 201) qui ont été marqués par des facteurs spéciaux.

 

Par exemple, le fait que la fiscalité ait changé concernant les actions a permis aux bancassureurs de connaitre plus de succès  et de développer le secteur entier. Depuis le jour de l’an, le prélèvement forfaitaire libératoire n’existe plus. En effet, dans le revenu imposable désormais, les dividendes et les plus-values doivent être intégrées. Ces dernières sont ainsi  soumises au barème de l’I/R.

 

Au niveau des banques, les employés conseillent à la clientèle d’opter pour un transfert de leurs comptes-titres  sur une assurance-vie. En effet, les taxes sont moins importantes dans ce cas (7,5% ajoutés aux prélèvements sociaux).

 

C’est ce qui explique l’afflux de primes observé depuis le début de l’année, mais qui baisse progressivement chaque mois.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir