assurance vie

Le bouclier fiscal permet le plafonnement  du montant des impôts d’un contribuable à 50% de ses revenus. Il comprend  l’impôt sur le revenu, l’impôt de solidarité sur la fortune, les prélèvements sociaux ainsi que les impôts locaux (taxe d’habitation et taxe foncière).
 
                                                                                                                                                                                                                                                                     
Les revenus qui seront pris en compte dans le bouclier fiscal, comprennent tous les revenus imposables à l’impôt sur le revenu mais aussi les revenus non-imposables (produits du Livret A par exemple).
 
 
Les gains générés avec une assurance-vie sont sujets à une réglementation particulière,  cette réglementation est établie en fonction du type de contrat d’assurance-vie.
 
 
Pour le contrat monosupport en euros, les produits perçus sont considérés comme des revenus au moment où ils seront dans le compte de l'assuré. Ils seront par la suite, pris en compte dans le bouclier fiscal. 
 
 
Dans un contrat en unités de compte ou multisupports, les gains du contrat ne seront considérés comme des revenus qu'au moment du retrait en compte. En l'absence de retrait, les produits réalisés sur le contrat d'assurance-vie se sont pas pris en compte dans le bouclier fiscal de l'assuré. En somme, le bouclier fiscale s'applique au dénouement du contrat.
 
 
En 2008, le fisc souhaitait que les gains réalisés sur un contrat d'assurance-vie multisupports possédant plus de 80% sur un fonds en euros soient pris en compte dans le bouclier fiscal. Le conseil d’État annule le dispositif.
 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir