assurance vie

 

 
Une question qui revient souvent pour les souscripteurs d'un contrat d'assurance-vie. Suis-je limité sur les versements de capitaux de mon contrat d'assurance-vie ? 
 
 
Et bien, il faut savoir qu'il n'y pas de limite de versement sur un contrat d'assurance-vie. Sans plafonnement l'assurance-vie devient vraiment avantageuse pour la transmission de votre patrimoine. Bien prévoir sa succession est important. Transmettre à sa famille un héritage conséquent et non plafonné tout en profitant d'avantages fiscaux.
 
 
Au sujet de la fiscalité de l'assurance-vie concernant la succession, les capitaux placés sur le contrat, jusqu'à 152 500 euros sont exonérés des droits de successions pour les capitaux qui ont été investis avant les 70 ans de l'assuré. Au-delà de cette somme, les capitaux sont taxés à un taux de 20 %.
 
 
Pour un assuré  qui souscrit un contrat d'assurance-vie après 70 ans, les capitaux placés seront exonérés des droits de successions à hauteur de 30 500 euros.
 
 
Avec cet abattement l'assurance-vie présente donc des avantages très attirant pour l’épargnant. 
 
 
Pour un contrat de plus de 8 ans, les gains de l'assurance-vie sont taxés à 7,5 %, après un abattement de 4 600 euros par an pour un célibataire. Pour un couple marié l'abattement annuel sera de 9 200 euros. Avant cette date, les retraits sur le contrat sont taxés à 35 % durant les quatre premières années, et à 15 % entre 4 et 8 ans.
 
 
A savoir : le Livret A est une épargne avec un plafond limité.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir