assurance vie

Un placement financier est soumis aux prélèvements sociaux. L'assurance-vie n'y échappe pas et le taux des prélèvements sociaux en France est de 15,5%.

 
 
Il faut savoir que ce taux des prélèvements sociaux comprend la Contribution sociale généralisée (CSG), la CRDS (Contribution au remboursement de la dette sociale) mais aussi le prélèvement social et les contributions au Prélèvement social. 
Le taux des prélèvements sociaux s’effectuera peut importe l’option choisie par l’assuré concernant l’imposition des revenus.
 
 
Les prélèvements sociaux d'un contrat d'assurance-vie devront être prélevés même après le décès de l'assuré. 
 
 
Concernant les contrats d'assurance-vie monosupports, qui ne disposent que d'un fonds en euros, les prélèvements sociaux s'appliqueront chaque année au moment de la parution des intérêts. Dans le cas du décès de l'assuré, les prélèvements sociaux s’appliqueront sur les derniers intérêts acquis.
 
 
Pour les contrats en unités de compte multisupports, les prélèvements sociaux ne s’effectuent que lorsque l’assuré retire partiellement ou totalement, son épargne du contrat. Ils ne s’appliqueront pas deux fois donc au décès de l'assuré.
 
 
Ces prélèvements sont retirés par l'assureur qui devra les remettre à l'administration fiscale. Il restera donc les capitaux à remettre aux bénéficiaires du contrat d'assurance-vie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir