assurance vie

 

La fiscalité de l'épargne subit de nombreux changements et oblige les épargnants à être de plus en plus vigilant avant de souscrire.
 
 
Deux produits permettent encore de faire augmenter son épargne tout en gardant une fiscalité avantageuse. Le Plan d'épargne en actions (PEA) et l'assurance-vie sont deux épargnes qui présentent des avantages et peuvent facilement augmenter les rendements d'un contrat. 
 
 
Il existe néanmoins des différences entre ces deux épargnes. En effet, les sommes placées sur l'assurance-vie ne sont pas limitées contrairement au plafond du PEA (132 000  euros pour une personne seule et 264 000 euros pour un couple). Cependant, le montant du PEA ne s'applique qu'aux sommes versées, le montant peut être dépassé en cas de plus-values.
 
 
Le PEA peut investir en actions, en parts de SARL mais aussi en parts de SICAV ainsi qu'en fonds communs de placements. Cependant depuis 2011 les investissements sur des sociétés d'investissements immobiliers cotés ne sont plus possibles avec le PEA. Le PEA limite également les investissements à l'international.
 
 
Avec l'assurance-vie les possibilités d'investissements sont larges. L'assuré pourra investir sur presque tous les supports financiers du marché et des contrats proposent des investissements directement en actions.
 
 
Concernant les frais du PEA, ils diffèrent d'une compagnie à une autre et certaines compagnies prélèvent une commission de 30 à 50 euros en moyenne. Avec l'assurance-vie, les frais de gestion et d'arbitrages peuvent être inexistants pour des compagnies en ligne et vont surtout différer d'un contrat à un autre.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir