assurance vie

 

La personne qui souscrit à un contrat d’assurance-vie est libre de designer les bénéficiaires qu’elle préfère. Notez qu’il n’y a pas de limite fixée pour leur nombre. Par exemple, il est possible de designer un cousin plutôt que son conjoint.
 
 
Si parmi les bénéficiaires, figurent les enfants mais aussi le conjoint, dans la plupart des cas, la clause «standard» sera mentionnée. Cela veut dire que l’on choisit le conjoint comme premier bénéficiaire et à défaut de celui-ci, ses enfants.
 
 
Depuis 6 ans, le conjoint est entièrement exonéré de droits de succession. Il ne doit jamais rien payer à l’administration fiscale, que ce capital provienne d’un contrat d’assurance-vie ou soit hérité d’une autre source.
 
 
Vous pouvez donc vous demander s’il est vraiment utile d’opter pour un contrat d’assurance-vie. Oui, ce contrat présente un avantage important: toutes les sommes qui ne font pas partie de la succession du titulaire du contrat et qui sont transmises ainsi augmentent la part d’héritage que le conjoint recevra légalement.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir