assurance vie

 

L'assurance-vie et l'assurance décès sont parfois confondues mais une assurance décès a pour objectif de couvrir le décès de l’assuré. Avec une cotisation l’assureur s’engage en cas de décès de l’assuré, à lui remettre une somme fixée dans le contrat. Les bénéficiaires peuvent être comme pour l’assurance vie, un membre de la famille ou même une personne extérieure.

 

Mais à la différence de l’assurance vie, l’assurance décès n’est pas une épargne et semble peu avantageuse en terme de transmission de patrimoine.

 

L’assurance-vie est un placement financier populaire en France,Pour cause, elle représente  de nombreux avantages pour l’épargnant car avec une assurance-vie, l’assuré peut, quand il le désire utiliser une partie ou même la totalité de son épargne. Une liberté qui n’entraine pas la fermeture de son contrat d’assurance.

 

Les sommes versées ainsi que les bénéfices réalisés avec l’assurance-vie ne deviennent imposables que lorsque l’assuré en retire une partie ou la totalité. Mais l’avantage réside dans le fait que l’assuré qui va procéder à un retrait d’une partie de son épargne paiera des impôts seulement sur le montant du retrait.

 

Les intérêts seront taxés à  7,5 %, après un abattement de 4 600 euros par an pour un célibataire et de 9 200 euros par an pour un couple marié. Avant cette date, les montants retirés sont taxés à 35 % entre un an et 4 ans, et à 15 % entre quatre et huit ans.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir