assurance vie

 

La capitalisation est en premier lieu, un mécanisme qui va permettre à  l'épargne de fructifier, c’est-à-dire produire des intérêts. Ces intérêts acquis dans la l’année seront eux-mêmes productifs d’intérêts. Un cheminement simple qui va nourrir l'épargne et permettre de recevoir un capital plus conséquent.
 
 
Par exemple, 1000 euros placés sur une épargne rémunérée à 5% par an va rapporter 50 euros la première année, les 1050 euros acquis donneront 52,50 euros d’intérêts la deuxième année  et ainsi de suite tant que l’assuré n’effectue aucun rachat.
 
 
Un contrat de capitalisation présente des similitudes avec le contrat d'assurance-vie. D'ailleurs de nombreux contrats de capitalisation présents sont des dérivés de contrats d'assurance-vie.
 
 
Il faut savoir que le fiscalité des contrats de capitalisation est identique à la fiscalité de l'assurance-vie. Il existe néanmoins des différences :
 
 
-les intérêts acquis avec un contrat de capitalisation ne sont pas intégrés à l’Impôt de solidarité sur la fortune, le souscripteur ne déclare que les sommes apportées ;
 
 
-ce contrat n'est pas une assurance et ne possède pas les avantages en matière de succession en cas de décès du détenteur du contrat.
 
 
Le contrat de capitalisation vise particulièrement les patrimoines conséquents.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir