assurance vie

L’assurance vie est un placement multifonction qui va vous permettre de multiples possibilités ainsi vous pourrez utiliser votre épargne comme un compte rémunéré.
 
 
Lorsque votre contrat d’assurance-vie dépasse sa huitième année, il vous sera possible d’effectuer des versements que vous retirerez cinq à six mois après sans payer d’impôts et, élément important les fonds placés seront rémunérés.
 
 
Car le taux de prélèvement forfaitaire est à 7,5 % quand le contrat à plus de 8 ans, et les intérêts ne sont exonérés d’impôt que s’ils ne dépassent pas 4 600 euros par an pour une personne seule et 9 200 euros par an pour un couple.
 
 
Le gouvernement de François Hollande affirme sa volonté de ne pas vouloir modifier le régime fiscale avantageux de l'assurance-vie. Cependant le nouveau rapport épargne considère qu'il faut désormais tourner une partie de l'épargne vers l’économie de la France.
 
 
La proposition du ministre du budget, Jérôme Cahuzac était d'investir des milliards d'euros dans l'immobilier. Cette proposition n'a pas satisfait les assureurs en raison de la faible rentabilité de l'immobilier.
 
 
Autre moyen de financement, le nouveau rapport sur l’épargne, des députés Karine Berger (secrétaire nationale de l'économie du Parti socialiste et députée des Hautes-Alpes) et Dominique Lefebvre (député du Val-d'Oise).
 
 
Ce rapport contient des mesures novatrices qui tiennent compte des besoins de financement des entreprises. En période d'incertitude, il faut favoriser les entreprises dont la croissance est en baisse. Les fonds investis dans les entreprises devraient provoquer la création de plus d’un million d’emplois chaque année jusqu’en 2017.
 
 
La création du rapport a subi de nombreux reports, mais comporte désormais des recommandations ciblant l’épargne des Français. Rappelons que cette épargne représente 3,8 milliards d'euros en janvier 2013 (13 milliards de cotisations moins les 9,2 milliards d'euros de retrait). Ainsi, 42 % des ménages possèdent une assurance vie et ont placés plus de 1 400 milliards d’euros.
 
 
Le besoin des entreprises en France se chiffre à 100 milliards d'euros pour les 4 ans à venir.
Le rapport parlementaire préconise que les Français investissent plus dans les entreprises tout gardant une sécurité d’où la création d’un nouveau contrat permettant les deux cas de figure.
 
 
Avec le contrat euro-croissance, l’épargnant possédera une garantie de son capital disponible en fin de contrat et non plus à tout moment comme pour les fonds en euros.
 
 
Ces aménagements pour l'assurance-vie ciblent également les patrimoines les plus conséquents en améliorant les rendements de leurs contrats (contrats de plus de 500 000 euros). En les incitants à investir, ils pourront ainsi bénéficier des avantages fiscaux de l'assurance-vie. 
 
 
Les assureurs ne souhaitent pas que le gouvernement ne touche aux avantages fiscaux du placement préféré des Français et désirent même une augmentation de la durée de détention d'une assurance-vie.
 
 
Car un assuré qui laisse ses capitaux dans un contrat plus longtemps laisse à l'assuré la possibilité d'investir sur des supports plus risqués pour pouvoir produire un rendement plus important.
 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir