assurance vie

L'assurance-vie représente de nombreux avantages pour l’épargnant car avec une assurance-vie, l’assuré peut, quand il le désire utiliser une partie ou même la totalité de son épargne. Une liberté qui n’entraîne pas la fermeture de son contrat d’assurance.
 
 
Les sommes versées ainsi que les bénéfices réalisés dans l’assurance-vie ne deviennent imposables que lorsque l’assuré en retire une partie ou la totalité. 
 
 
Mais l’avantage de l'assurance-vie réside dans le fait que l’assuré qui va procéder à un retrait d’une partie de son épargne paiera des impôts seulement sur le montant du retrait.
 
 
En 2010, 0,3 % des épargnants (68 000 ménages) possédaient près de 18 % des capitaux investis. Rappelons que cette épargne représente 3,8 milliards d'euros en janvier 2013 (13 milliards de cotisations moins les 9,2 milliards d'euros de retrait). 
 
 
Ainsi, 42 % des ménages possèdent une assurance vie et ont placés plus de 1 400 milliards d’euros.
 
 
On peut calculer les moyens financiers de la France avec l'assurance-vie. Selon une étude de l'INSEE 29 % des épargnants optent pour l'assurance-vie pour en faire bénéficier un proche, contre 27 % pour de la prévention retraite et enfin 38 % pour s'établir un capital en cas d'imprévu.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir