assurance vie

 

L’assurance-vie représente de nombreux avantages pour l’épargnant car il peut, à sa guise, utiliser une partie ou même la totalité de son épargne.

 

Les sommes versées ainsi que les bénéfices réalisés dans l’assurance-vie ne deviennent imposables que lorsque l’assuré en retire une partie ou la totalité.

 

Mais l’avantage réside surtout dans le fait que l’assuré qui va procéder à un retrait d’une partie de son épargne paiera des impôts seulement sur le montant du retrait.

 

Il n’existe pas d’âge légal concernant la souscription d’un contrat d’assurance-vie. L’assurance-vie n’est pas seulement un moyen de prévenir la retraite ou de transmettre son patrimoine. Il existe des contrats adaptés aux objectifs et au mode de vie de chacun.

 

Souscrire avant 70 ans

 

Les avantages sont nombreux, car lors de la succession, les sommes placées jusqu'à 152 500 euros par bénéficiaire sont exonérées de droit de succession. Au-delà de ces 152 500 euros, les sommes sont taxées à un taux fixe de 20 %. Un niveau bien inférieur aux taux appliqués sur les successions importantes.

 

Choisir une gestion profilée

 

L’assuré ne décide pas directement des supports sur lesquels vont être transférés son argent. L’assureur et plus précisément le gestionnaire du contrat décidera des supports à utiliser en fonction des risques que souhaite prendre l’assuré.

 

Elle va permettre à l’assuré de prendre des risques en fonction de son âge.

 

Attention à la désignation du bénéficiaire

 

La clause du bénéficiaire est une étape importante. Elle permet de choisir la personne qui recueillera au décès de l’assuré le capital versé sur le contrat.

 

La désignation d’un bénéficiaire n’est pas une obligation néanmoins elle présente de nombreux avantages fiscaux et juridiques dans la transmission de patrimoine notamment.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir