assurance vie

 

L’assurance-vie est indéniablement le meilleur moyen de transmettre son patrimoine pour les concubins. Car il faut savoir qu’en matière de succession le concubin n’a aucun droit et est même considéré comme extérieur à la famille.

 

Par conséquent, si aucun acte de donation ou testament n’est fait, le concubin n’héritera pas des biens du défunt. Quand un testament existe le concubin sera taxé à hauteur de 60%. Il bénéficiera seulement d’un abattement de 1 594 euros contre un abattement de 152 500 (taxés à 20% pour le surplus) avec l’assurance-vie.

 

Par ailleurs, concernant la propriété des biens, les concubins sont sous le régime de la séparation, par conséquent il n’y a pas de biens communs mais seulement des biens propres.

 

Des raisons qui peuvent pousser les concubins à souscrire à un contrat d’assurance-vie. En effet, avec une assurance-vie la configuration de souscription la plus avantageuse est simplement de désigner son concubin comme bénéficiaire.

 

Dans cette optique, les concubins doivent établir une clause personnalisée, car la clause standard ne s’applique qu’aux conjoints mariés. La clause personnalisée devra comporter la formule « la personne avec laquelle je vis en concubinage ; à défaut… ».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir