assurance vie

Les contrats d’assurance-vie multisupports proposent différents modes de gestion de votre contrat. L’assuré peut opter, à la souscription, pour :

 

La gestion directe

 

Quand le contrat est à gestion directe, l’assuré va pouvoir répartir à sa guise son capital à travers les différents supports proposés par l’assureur. A chaque versement l’assuré pourra choisir les produits sur lesquels sera affecté son argent (OPCVM, fonds en euros, parts de SCPI etc.). En cours de contrat, l’assuré pourra modifier la composition de son épargne. Il pourra effectuer des arbitrages, retirer l’épargne des supports pour la placer dans d’autres supports.

 

A savoir : ces arbitrages entre supports ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu. Cependant des frais sont à prévoir par l’assuré (frais à montant fixe ou en fonction des montants transférés).

 

La gestion profilée

 

Avec la gestion profilée, l’assuré ne décide pas directement des supports sur lesquels vont être transférés son argent. L’assureur et plus précisément le gestionnaire du contrat décidera des supports à utiliser en fonction des risques que souhaite prendre l’assuré. Trois profils à risques sont proposés :

 

  • Un profil « sécurisé » ou « prudent » : l’épargne est principalement placée sur des supports en euros,  des OPCVM monétaires et obligations (Organismes de Placement Collectifs en Valeurs Mobilières) ;
  • Un profil « intermédiaire » ou « équilibré » : l’épargne est également principalement placée dans des produits en obligations et monétaires mais elle s’ouvre aux placements en actions ;
  • Un profil « offensif » ou « dynamique » : les capitaux seront investis dans des placements à risques comme des actions.

 

La gestion automatisée

 

C’est une offre plus large, qui va permettre une gestion automatique des fonds. C’est-à-dire, transférer les fonds d’un support à un autre, avec des critères définis par l’assuré. Voici la liste des options les plus répandues :

 

  • La gestion à « horizon » : elle va progressivement sécuriser le portefeuille de l’assuré en vue de la retraite. Les placements seront de moins en moins risqués au fur et à mesure du temps, une manière de sécuriser son contrat.

 

  • La sécurisation des plus-values : elle consiste à transférer les gains réalisés en unités de compte vers des fonds en euros, bien plus sécuritaire.

 

  • La dynamisation des plus-values :à l'inverse, elle va consister à transférer les gains réalisés en euros vers des unités de compte pour stimuler les rendements de l’épargne.

 

  • L'investissement lissé : il va permettre de passer progressivement d'un support sécuritaire en euros vers des fonds plus risqués.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir