assurance vie

Le montant des frais de souscription :

Les frais peuvent peser sur la rentabilité sur contrat d’assurance-vie, un maximum de 3,5 % est un montant à ne pas dépasser par les compagnies d’assurance. Les frais de gestion vont être prélevés chaque année sur la totalité de l’épargne. Concernant un contrat multisupport, il existe des frais d’arbitrage qui seront prélevés quand l’assuré va porter une partie ou la totalité de son épargne vers d’autres supports.

 

Les performances du contrat :

L’assurance vie est un placement sur le long terme, il faut donc s’assurer de la qualité du contrat sur la durée. Quelle que soit la nature du contrat, il est nécessaire de s’informer sur la rentabilité des 5 dernières années du contrat d’assurance-vie.

 

La durée du contrat :

Il existe des contrats à durée fixe, des contrats sans limite (contrat à durée viagère) et enfin des contrats dont la durée est définie par l’assuré (8 en moyenne). Il est fortement conseillé d’opter pour un contrat sans limite de temps, car il offre la liberté de retirer ou de réorienter son épargne quand l’assuré le désire.

 

Opter pour un contrat réactif :

Pour vérifier qu’un contrat possède une réactivité avantageuse pour l’assuré. Il faudra s’assurer, en premier lieu, de la date de valeurs des versements, c’est-à-dire à partir de quelle date votre argent va produire des intérêts. Ce délai peut varier de un jour à un mois selon les contrats d’assurance. Il faut également se renseigner sur le délai de mise à disposition des capitaux  de votre compagnie après un retrait, le délai prévu par la loi est de deux mois après une demande néanmoins plusieurs contrats possèdent des délais plus court.Enfin, il faut vérifier le délai d’exécution des arbitrages, c’est-à-dire le transfert de votre argent d’un support à un autre dans le contrat multisupport (délai d’un jour à un mois selon les assureurs).

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir