assurance vie

Quels avantages pour vos proches ?

 

Les réformes en matière de droit de succession n'entachent en rien les avantages de l'assurance-vie dans la transmission du patrimoine, qui occupe toujours une place importante en France.

 

Pour le conjoint, au décès de l’assuré, le capital versé n’est pas soumis aux règles du droit de succession et n’est pas pris en compte dans l’héritage de l’assuré. Il sera donc possible de transmettre à son conjoint un patrimoine plus important que ce que prévoit la loi en matière de succession.

 

Pour les enfants, ils bénéficient d’un abattement fiscal prévu par la loi de 159 325 euros, l’assurance-vie est donc plus intéressante si elle dépasse 159 325 euros mais l’abattement prévu par la loi peut se cumuler avec le montant de l’assurance-vie , soit 152 500 euros en plus, éxonéré d’impôt.

 

Pour les autres bénéficiaires, les avantages fiscaux sont les mêmes pour les concubins, enfants et petits-enfants, frères et sœurs mais aussi pour les personnes sans lien de parenté avec l’assuré.

 

Un concubin par exemple, va  bénéficier dans une transmission en cas de décès d’un abattement de 1 954 euros,( taxés à 60% en cas de surplus) contre un abattement de 152 500 (taxés à 20% pour le surplus)  avec l’assurance vie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir