assurance vie

L’assuré peut être amené à faire la démarche de racheter une partie ou la totalité de son contrat d’assurance-vie. Le rachat est un prélèvement définitif des fonds investis. Deux formes de rachat existent : le rachat partiel ou le rachat total.

Le rachat partiel permet à l’assuré de prendre une partie des fonds investis. Par la suite, il pourra réinvestir au travers de nouvelles cotisations qui seront assujettis à des frais d’entrée. Mais, cette forme de rachat ne donnera pas lieu à la clôture du contrat d’assurance-vie. La rémunération initiale va diminuer en fonction des fonds enlevés.

Le rachat total est l’opération permettant d’ôter l’ensemble des fonds investis. Celle-ci  entraine la fermeture du contrat d’assurance-vie. Le souscripteur ne pourra plus effectuer de versements sur ce contrat après le rachat total de celui-ci. En revanche, il a la possibilité d’ouvrir une nouvelle assurance-vie.

En cas de valorisation du contrat d’assurance-vie, les deux formes de rachat donnent lieu à une imposition sur le revenu.

Pour réaliser un rachat, le souscripteur fait une lettre recommandé (avec accusé de réception) adressé à son assureur. Dans laquelle, il précisera les références de son contrat d’assurance-vie (nom du contrat, numéro d’adhésion, date de souscription), la somme du rachat en précisant s’il souhaite procéder à un rachat total ou partiel. Il faut joindre à cette lettre, la photocopie recto/verso de la carte d’identité du souscripteur. La durée de la procédure est définie au préalable dans le contrat mais l’assureur ne dispose que de deux mois maximum pour procéder au rachat.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir