assurance vie

En fonction du contrat d'assurance-vie, le souscripteur a le choix entre trois types de cotisations : à versements libres, à prime unique ou à primes périodiques.

Un contrat à versements libres permet à son souscripteur de cotiser à sa convenance sans contrainte calendaire c'est-à-dire qu’il n’a pas de versements. Dans ce contrat, le souscripteur n’a pas de pénalités si retard ou non-versement. Néanmoins, l’assureur a le droit de vous soumettre un montant minimum pour le premier dépôt et les cotisations qui vont suivre.

Un contrat à prime unique a un principe simple. Le souscripteur verse une seule cotisation puis une fois cette somme versée le contrat d’assurance-vie est fermé définitivement. Si le souscripteur souhaite rajouter une cotisation supplémentaire, il devra impérativement conclure un autre contrat.

Un contrat à primes périodiques va obliger son souscripteur à verser des cotisations de manière régulière avec un calendrier des versements fixé à l’avance. Les versements seront soit mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels. Toutes les cotisations vont être d’un montant identique. Des pénalités peuvent être inscrites dans le contrat d’assurance-vie à primes périodiques en cas de non-versements ou d’arrêt du contrat. Si le souscripteur veut rompre le contrat, il devra verser une pénalité de sortie de 5%. Des frais calculés d’avance par l’assureur sont à prévoir dans ce type de contrat c’est-à-dire que les premières cotisations vont correspondre à ces frais et ne pourront donc pas être valorisées.

Le souscripteur a trois possibilités pour le paiement de ces cotisations soit : par chèque, par virement, par prélèvement automatique ou  par espèces. Un plafond maximum de 3 000 € par an et par contrat est fixé pour les paiements en espèces.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir