assurance vie

 


{shadowboxwtw2}Montant assurance vie{/shadowboxwtw2}
 
L’assurance vie permet de bénéficier, par exemple, d’un complément de retraite et évidemment de constituer une épargne, de gérer son patrimoine de la meilleure façon. Il est important de bien lire les clauses de votre contrat d’assurance vie, car un montant assurance vie minimal peut être prévu par l’assureur pour le rachat partiel de celui-ci, et des prélèvements libératoires sont déduits en cas de rachat total.

Sur le plan fiscal, il faut comprendre les mécanismes qui déterminent les droits de succession, le montant assurance vie cumulé (dépôts + intérêts), des prélèvements sociaux, l'impôt sur le revenu ou la taxation forfaitaire, et l'assiette taxable.

Par exemple, dans le cas du rachat du contrat assurance vie, il faut bien comprendre comment déterminer le produit imposable. A partir du montant assurance vie cumulé au moment d'un rachat partiel, le total des primes versées non encore remboursées à la date du rachat partiel et la valeur du rachat total à la date du rachat partiel.

Concernant l’avance, au cas où le souscripteur désire pour ses propres projets demander une avance, le contrat fixe les modalités et conditions d’obtention de celle ci ainsi que les conditions d’octroi, de remboursement et de prorogation des délais de remboursement. Le montant de l’avance n’est pas prélevée sur le capital de l’assurance-vie, sauf si l’avance n’est pas remboursée à temps. Le montant du capital assurance vie peut être transmis à un ou plusieurs bénéficiaires. Les sommes transmises en assurance vie sont soumises à une taxation forfaitaire d’environ 20% du montant. Les frais relatifs aux contrats d’assurance-vie sont souvent exprimés en pourcentage des sommes investies (les frais d’entrée (ou frais commerciaux), les frais de gestion et les frais d’arbitrage).

comparer meilleure prevoyance madelin



{module [110]}  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir